Histoires du lycée La Mennais de Guérande : 1989-2019

Ouverture internationale

Guérande est très  « à l’ouest » de l’Europe. Les élèves se sentent bien entre eux sur leur Presqu’île. Il y a peu d’élèves issus de l’immigration sur la cour de récréation.  D’où le besoin ressenti dès le début du lycée de s’ouvrir  à d’autres cultures, façons de voir, de faire.

Cette ouverture a d’abord permis de vivre de très bons moments avec des groupes d’élèves curieux et ouverts. Les voyages ont été l’occasion de mieux connaître les élèves, mais aussi les collègues. Nous avons fait la connaissance de collègues étrangers qui ont souvent fait évoluer nos regards et nos pratiques. Dans certains cas, cela a donné lieu à bien des discussions animées en salle des professeurs.  Cette ouverture internationale s’est affirmée de plus en plus au cours des années. Elle a été soutenue par tous les directeurs sans exception. Nous avons tenté de la vivre tant lors des voyages que dans l’accueil des personnes et des idées. Elle s’est voulue l’affaire de tous, directeurs, enseignants, élèves, personnels, parents. Nous avons essayé de la vivre dans toutes les composantes de la vie du lycée.

On peut s’interroger sur la place que prennent toutes ces activités par rapport à notre mission première qui est d’enseigner des cours. Faut-il passer autant de temps à organiser ce type d’activités ? Est-il judicieux que les élèves « perdent » des heures de cours ? N’est-ce pas une charge financière trop lourde pour les familles ? Nous n’avons pas les réponses à ces questions. Nous pouvons juste témoigner de l’investissement des professeurs, des personnels et de certains élèves dans l’organisation des échanges. Combien sont revenus transformés de leurs expériences à l’étranger et plus motivés pour l’étude des langues étrangères ? Le dynamisme de toute l’équipe éducative doit certainement quelques chose à ces projets souvent transdisciplinaires.

Voici quelques repères temporels :

Le premier échange avec Hilden en Allemagne a été initié dès la première année du lycée, en 1989.
  Par la suite, les professeurs ont organisé de très nombreux voyages en Italie, en Grèce, en Angleterre en Espagne, en Allemagne, aux Etats-Unis. Un partenariat avec la Pologne est organisé en 1992 puis avec l’Ukraine en 2000.  Dès 2001, les voyages et échanges sont regroupés la même semaine de façon à moins perturber les cours. De  nouveaux échanges et partenariats voient le jour : Costa Rica, Espagne, Italie, Etats-Unis, Hongrie, Canada, Norvège, Nouvelle Zélande, Autriche. Des voyages sont organisés en Afrique dès 2003.

Une section européenne permet aux élèves de pratiquer davantage l’anglais dans différents cours en seconde, puis en histoire-géographie en 1° et Tle dès 1996   et en physique-chimie à partir de 2011. Les élèves de ces sections participent à des actions de la région pour réfléchir sur l’Union Européenne et visiter le Parlement Européen. Un groupe d’élèves participent en 2018 à deux sessions du Parlement Européen des Jeunes et anime la journée de l’Europe au lycée.

Dès 2003, une option nouvelle facultative permet aux élèves d’apprendre l’italien en plus de l’anglais, l’allemand et l’espagnol. Trois projets européens Comenius sont montés au lycée : l’un sur le théâtre avec l’Italie, un deuxième sur le thème du réchauffement climatique avec des partenaires Islandais, Autrichiens et Espagnols (2008-2010) et un troisième sur le thème du cœur avec des partenaires belges, Suédois, Allemands et Slovaques (2012-2014).

Les élèves sont encouragés à faire des stages à l’étranger. Le lycée développe également les opportunités d’immersions individuelles de plusieurs semaines en famille d’accueil dans nos établissements partenaires.

À partir de 2015, des assistants de langue venus de pays européens sont invités à passer quelques mois au lycée pour aider à l’enseignement des langues et pour animer la vie internationale du lycée. Ils sont recrutés dans le cadre du nouveau programme Erasmus+.

Une étape importante constitue l’obtention du label «  Ouverture internationale »  décerné par la DDEC de Nantes en 2016. Ce label nous a obligés à faire le point sur nos actions et à prendre des engagements pour renforcer encore cette ouverture.

De 2017 à 2019, quinze professeurs et personnels se forment à l’étranger grâce au programme Erasmus+ dans le but de développer leurs compétences linguistiques, mais aussi pédagogiques.

En 2017, des responsables sont identifiés au sein du lycée pour porter cette préoccupation : Brigitte Blanchard et Sonia Miottini. En 2019, Aurélia Bourse, Christelle Goazou et Thomas Boureau prennent le relais.

En 2019, le lycée se voit attribuer le label Euroscol décerné par le ministère de l’éducation nationale.

Brigitte Blanchard

______________________________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Petite opération anti-robot : *