Histoires du lycée La Mennais de Guérande : 1989-2019

Gwenaël Normand

J’ai deux anecdotes qui me font sourire, avec le recul.

Il y avait un babyfoot au foyer, dans lequel il était nécessaire de mettre une pièce pour que les balles tombent. Il était convenu qu’en fin de partie, l’équipe perdante se mette à 4 pattes sous le babyfoot, pour passer d’un côté à l’autre. Un jour, une équipe de perdants (dont je tairais les noms) trouva plus rigolo de faire basculer le babyfoot sur le dos, puis le remettre sur ses pattes. Quelle fut alors notre stupéfaction de voir que les balles étaient toutes retombées dans l’emplacement de lancement de partie !!!! Pendant plusieurs semaines, le babyfoot fut retourné à chaque récréation, en vérifiant soigneusement l’absence de prof, pour bénéficier de parties gratuites. Je me souviens de l’étonnement du CPE après 1 mois, constatant une absence totale de pièces dans la machine malgré une très forte affluence… !

J’effectuais mon TPE avec une équipe de bras cassés, glandeurs jusqu’au cou, à mon désespoir. Notre travail final était constitué d’un document écrit (dont j’avais la charge), et d’une vidéo à la charge des autres. Mes collaborateurs, à la date limite, constatant que leur vidéo « chef-d’oeuvre » était lamentable, se débrouillèrent pour mettre la vidéo sous un format illisible, et l’envoyer telle quelle aux examinateurs. J’en ai énormément stressé. Mais nous n’avons jamais eu de retours… 

😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Petite opération anti-robot : *