Histoires du lycée La Mennais de Guérande : 1989-2019

La Mennais, une belle aventure…

par Dominique Sénéchal

     Lycée La Mennais, 30 ans déjà… ! Une belle aventure humaine, professionnelle et plusieurs séjours à la découverte des civilisations méditerranéennes.

     Avoir la chance de participer à la création d’un lycée n’est pas une expérience courante. Nous sommes quelques profs du collège Saint-Jean-Baptiste de Guérande à avoir vécu cette belle aventure, après sollicitation par le Frère Michel Bouvais, directeur du collège de 1987 à 1994, pour enseigner dans les trois premières classes de 2nde.

     Cette histoire a commencé en septembre 1989, au 2ème étage du bâtiment du collège, situé boulevard du Midi, juste au-dessus de la Chapelle, dans trois salles rénovées à cet effet. Nous y sommes restés pendant deux ans, sous la tutelle du lycée Saint-Louis de Saint-Nazaire, avec des moyens limités partagés avec les collégiens, comme par exemple, les labos de Physique-Chimie et de SVT. Puis, à la rentrée 1992, nous avons intégré les tout nouveaux locaux, rue Jean-Baptiste Legeay (rue Bel Air à l’époque), dans un cadre magnifique, avec vue sur les marais salants et sous la direction du Frère Bernard Bourigault. S’en suivent alors 23 années très enrichissantes, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.

     Sur ces 25 années passées au lycée La Mennais, il serait bien trop long de tout vouloir raconter, mais les meilleurs souvenirs resteront, entre autres, les séjours organisés en Grèce, en Italie (dont la Sicile) ayant permis, tout en découvrant les civilisations méditerranéennes, de vivre des relations privilégiées avec les lycéens et plusieurs collègues accompagnateurs : Jean Ouisse, Gérard Olivaud, Claude Lebreton, Géraldine Aldeguer, Johanna Bertel, Annick Dardant, Lionel Lainé. De plus, les visites prévues dévoilaient des liens étroits entre les Langues Anciennes, les Arts, l’Archéologie, l’Histoire et les Sciences.

     Le tout premier voyage fut une véritable expédition, organisée en Grèce du 29/06/1991 au 08/07/1991. Nous avons traversé la France et l’Italie en car, jusqu’à Brindisi où un ferry nous attendait pour rejoindre Patras puis Olympie : plus de 48 h de trajet… ! Cet itinéraire nous avait été imposé par l’organisme, afin d’éviter la route du Nord, plutôt risquée, au moment de l’éclatement de l’ex-Yougoslavie. 

Entre deux visites culturelles, nous devions aussi prévoir les provisions pour les pique-niques du midi, ce qui n’était pas toujours une mince affaire dans certaines contrées… ! Un problème de « coussinet » d’amortisseur qui explose, à l’arrière du car, et nous voilà bloqués, un après-midi, au bord de la grande bleue. 

Il n’en faut pas davantage pour se mettre à l’eau sous l’œil très averti de notre maître-nageur préféré, Claude, sosie contemporain du Poséidon de l’Artémision ! 

Enfin, parmi les activités du soir, il y en a une que nous n’avions pas prévue : l’extraction des piquants d’oursin, à la pince à épiler, dans les pieds de plusieurs élèves… ! Ce fut le tout premier voyage en Grèce avec le lycée La Mennais et ce sont souvent les premières fois que notre mémoire retient en priorité.

     Je me souviens également d’un bon collègue ayant enseigné les maths, dès les premières années du lycée, jusqu’en juin 2014, et avec lequel j’ai travaillé dans le cadre des Travaux Personnels Encadrés et des Mesures Physiques et Scientifiques. Il a initié la participation du Lycée La Mennais au Trophée des Lycées pendant plusieurs années avec une belle victoire en 2013 après 3 jours de régate au large de Lorient. Il a aussi organisé des séjours à Venise, ville qu’il affectionnait tout particulièrement. Il vient de nous quitter, fin novembre 2019, à la suite d’un accident des plus stupides sur un passage piéton de La Baule. Il s’appelait Jean Yver et je lui dédie ces quelques lignes.

Dominique Sénéchal, ex-prof de SVT du Lycée La Mennais, de 1989 à 2014.