Histoires du lycée La Mennais de Guérande : 1989-2019

Paulette, vous connaissez ?

Tiré du journal du lycée :

Le journal :
Pourquoi avez-vous quitté votre précédente profession ?

Paulette :
J’ai quitté la clinique où j’étais aide-soignante depuis 15 ans non pas parce que je ne m’y plaisais pas car j’aimais beaucoup mon métier : ce travail vous rend proche des gens, vous leur apportez beaucoup de vous-même et ils savent vous le rendre. Puis quand on m’a proposé le poste de surveillante au lycée La Mennais, j’ai d’abord hésité et réfléchi. J’ai accepté pour plusieurs raisons : travailler avec des jeunes, avoir le même statut que dans la clinique et mettre à profit les vacances scolaires et les weekends en famille.

Le journal :
Que vous apporte le contact avec les jeunes ?

Paulette :
Il m’apporte énormément. La gaieté de tous ces jeunes vous permet de rester jeune plus longtemps. Leur ouverture d’esprit, leurs conversations m’enrichissent. Ils me permettent de rester dans le coup. Ce que je donne m’est rendu grandement : la sympathie, la gentillesse, le respect des lycéens.

Le journal :
Quel est votre rôle au lycée ?

Paulette :
Je surveille tous les devoirs, les études silencieuses, les petits bureaux pour le travail de groupe. Je collecte les mots d’absence et j’en fais la gestion par ordinateur. Je vais vous voir sur la cour et je vous chasse des classes pendant les récréations. Je suis attentive aussi à votre conduite dans l’établissement. J’essaie de promouvoir le respect des uns envers les autres. Ponctualité, courtoisie, attitude, propreté. « Je vous ai à l’œil ». Je suis aussi aide-soignante : je vous reçois à l’infirmerie pour vous donner les premiers soins. Mais aussi je vous parle pour mieux vous connaître et donc ainsi me sentir plus proche de vous.

Le journal :
Une petite anecdote ?

Paulette :
Beaucoup d’anecdotes, oui. Un jour de pluie, dans le hall d’entrée, à vive allure, d’un pas décidé, j’ai glissé et me suis retrouvée dans les bras d’un élève !…
Ou encore : lors de ma première semaine de travail au lycée, une élève me demande de la conduire dans la salle de dédoublement. Quelle salle ? Où est-elle ? Nous avons parcouru le lycée toutes les deux sans jamais trouver le cours, nous étions perdues !